Communiqué de presse

Communiqué suite à l’assemblée générale du 2 juillet 2019

L’assemblée générale du syndicat Force Ouvrière des agents du Conseil départemental des Côtes d’Armor a réuni le 2 juillet 2019 à Saint-Brieuc environ 70 agents.
Le report du Brevet a entraîné le désistement de 50 agents mobilisés dans leurs collèges.
A l’ordre du jour : bilan de l’année écoulée, projet de la réforme de la fonction publique, dialogue social au département, examen des comptes, élection du nouveau bureau …

Les membres du conseil Syndical

Force Ouvrière dénonce la dégradation du dialogue social et notamment le manque d’ouverture du 1er vice président responsable du personnel.
Un cap vient d’être franchi : Force Ouvrière s’interroge sur l’aspect constructif de conserver un interlocuteur en permanence dans la provocation et irrespectueux des agents et des représentants syndicaux.
La multiplication des burn-out et des arrêts pour mal être au travail inquiètent sur le mode de management au CD22. Les réorganisations incessantes de tous les services (Routes, Collèges, …), les externalisations, et la perte de compétence dans le but d’économie de fonctionnement (suppression de postes) ne prennent plus en considération l’humain : quel service public pour l’usager demain au Conseil départemental ?
L’assemblée dénonce le projet du gouvernement de réforme du système des retraites en cours : nous resterons mobilisés pour des actions et la grève afin de maintenir le système de répartition actuel et les régimes spéciaux adaptés aux conditions particulières de travail dans les différentes branches (travail de nuit, 7j/7, les we, …). Retraite à points = travail sans fin. Pour FO, c’est NON.